Les nouveaux jours du beaujolais nouveau sont arrivés !

beaujolais-nouveau_16

Le troisième jeudi de novembre, dans notre bonne vieille ville de Lyon (car nous sommes Lyonnais), coule depuis 4 siècles un troisième fleuve. Le Rhône et la Saône auront effectivement pour quelques jours un affluent étonnant mais naturel, le Beaujolais. Alors bien sûr, nous entendons déjà les sarcasmes et même les comprenons.
Concernant le Beaujolais nouveau, les critiques vont bon train et parfois pour de bonnes raisons. Seulement voilà, les choses changent et nous aimerions aujourd’hui vous donner envie de renouer avec un vin primeur qui mérite toute votre attention. Il n’aura plus le goût de fraise ou de banane mais aura le bon goût d’être un vrai vin, honnête et franc. Un travail respectable de vignerons sincères comme on les aime à l’agence.

Read more

La terre entière éclipse la nuit à Saint-Gervais Mont-Blanc avec Led Lenser

LL_SGMB

Aller chercher chez l’autre ce que nous n’avons pas, et mettre à sa disposition ce qui fait nos spécificités, mettre en commun puis partager dans un souci d’équité, voici les clés du succès d’un partenariat de marques répondant également au doux anglicisme de « co-branding ».
Read more

Grossiste sur MIN… Le frais pour tous et en toute saison

image_MIN1

De notre longue et gourmande expérience d’accompagnement des professionnels des métiers de bouche et tout particulièrement sur le Marché d’intérêt national (MIN) de Lyon, nous retiendrons l’esprit et l’humanité de la profession…mais pas que !…

Le matin tôt, ou le soir tard, le MIN se met en marche. C’est vers 23h00, que le ventre de Lyon commence à gargouiller. Pour certains métiers tels que celui de grossiste en produits de la mer, la journée de travail se déroule la nuit. Un peu plus tard pour les grossistes en produits traiteurs et fruits et légumes, s’éveillent, il est 2h30. Ah oui tout de même. Read more

Meunier de père en fils ! ça existe encore ?…

Andelle-4

Meunier tu dors ? Car dans la chanson, il s’agit bien d’une question. A l’origine de la meunerie, si ce dernier s’était endormi, il aurait pris le risque que le frottement entre les meules de pierre mette le feu aux cosses de blé. En approvisionnant régulièrement son moulin en blé lors de l’écrasement, le meunier garantissait alors à son moulin sécurité et productivité.

Read more

CONTACTEZ-NOUS