Grossiste sur MIN… Le frais pour tous et en toute saison

image_MIN1

De notre longue et gourmande expérience d’accompagnement des professionnels des métiers de bouche et tout particulièrement sur le Marché d’intérêt national (MIN) de Lyon, nous retiendrons l’esprit et l’humanité de la profession…mais pas que !…

Le matin tôt, ou le soir tard, le MIN se met en marche. C’est vers 23h00, que le ventre de Lyon commence à gargouiller. Pour certains métiers tels que celui de grossiste en produits de la mer, la journée de travail se déroule la nuit. Un peu plus tard pour les grossistes en produits traiteurs et fruits et légumes, s’éveillent, il est 2h30. Ah oui tout de même.

min_soly3Grossiste, un métier méconnu se résumant souvent dans l’esprit des novices et des consommateurs que nous sommes à une profession de simples preneurs de marges. Si seulement tout était aussi simple…

Grossiste est une affaire d’expert, de connaissances empiriques et partagées avec ceux demain qui feront l’avenir de la profession. A l’heure où tout va plus vite, nous rêvons tous aussi que tout soit plus frais, meilleur et pourquoi pas moins cher, la profession organise tout cela pour nous avec en filigrane une alimentation plus saine, mais aussi plus sûre.

Le grossiste en fruits et légumes notamment, remplit ces objectifs et répond au plus juste à la quête des consommateurs. Etre en capacité à livrer vite jusqu’à A pour A (le jour même) des produits maitrisés, identifiables jusqu’à la parcelle du producteur n’est pas une mince affaire mais le métier des forts des halles haranguant les restaurateurs dans les allées des carreaux, remplis à ras bord de produits frais.

Si l’on ajoute à cela notre exigence de consommateur d’obtenir des fruits et légumes à maturité, l’opération relève de l’alchimie. N’est pas alchimiste qui veut mais transformer le plomb en or ou la carotte en pot au feu, ça nous fait vibrer à la terre entière.

On ne vend jamais aussi bien que ce que l’on connait bien. Cette évidence est commune d’ailleurs à tous les métiers et elle justifie en soi que le métier de grossiste existe et qu’il soit un métier complexe nécessitant une véritable expertise.

En maitrisant les terroirs, les variétés, les saisons, les signes officiels de qualité et en connaissant les producteurs, ceux qui sont à l’origine du frais, le grossiste met à disposition sur nos étals, chez les restaurateurs, dans la cantine de nos enfants et dans notre assiette au quotidien des aliments nécessaires à notre bien-être et à notre santé.

moulesbouchotDepuis que nous les fréquentons nous ne les voyons plus comme avant. Ils sont devenus pour nous des acteurs de notre quotidien, invisibles certes, mais également acteurs de santé publique, de plaisir et de gastronomie.

Pourrions-nous imaginer un centre-ville sans marché de proximité, sans fleuriste, sans poissonnier, sans boucher, sans primeur. En fait, nous ne nous posons même pas la question, car le grossiste en produits frais est là et il est celui qui rend cela possible, nous donner accès chaque jour aux aliments frais.

Et pour ouvrir un débat sur les circuits courts, loin de nous l’idée de ne pas saluer ces initiatives louables mais qui ne s’adressent pour autant qu’à une part infime de la population. Le grossiste lui fait le reste, le gros de la population, en permettant à chacun de nous de nous régaler encore des premières des première cerises de Bessenay, d’un bon bar de ligne du Languedoc ou d’un bon cardon de Vaulx en Velin, pardonnez-nous, mais nous sommes lyonnais, alors le gratin de cardon à la moelle, c’est une religion.

Nous avons accompagné :

  • Le Marché de Gros de Lyon
  • Soly Import
  • EKVAL
  • Lyon Sélect
  • Ferret marée
  • Hexagro
  • Pomona