La Route des Dombes fait escale à l’Institut Paul Bocuse

Mandaté par l’association « la Route des Dombes » ayant pour vocation de promouvoir le tourisme dans la région aux mille étangs, la terre entière vient de produire, avec HE Productions, un film d’image destiné à un large public.

L’enjeu était de partir de l’étang et de l’écosystème qu’il constitue pour promouvoir un territoire qui depuis le moyen-âge produit entre autres la célèbre carpe des Dombes. Destinée à approvisionner la ville de Lyon en poissons pour des raisons religieuses, la Dombes est maillée par un réseau d’étangs qui communiquent entre eux et constituent un patrimoine inestimable.

Il était dès lors capital pour l’agence de ne pas faire un film de plus sur la région mais de trouver l’aspérité qui fera de cette production un film qui inscrira la Dombes dans une nouvelle dynamique de tourisme. Et quoi de mieux que la jeunesse pour démontrer cela.

L’agence a donc initié un partenariat avec l’Institut Paul Bocuse et ses étudiants qui, au sein d’un projet pédagogique, ont proposé leur vision de la cuisine de la carpe des Dombes, le produit majeur mais parfois mal aimé de l’étang.

L’Institut a donc proposé à trois jeunes étudiants de plancher sur le sujet. De par la culture de leur pays d’origine (Colombie, Espagne et Bourg en Bresse !!), chacun d’eux a apporté sa pierre à l’édifice et le résultat est bluffant. Oui, on peut faire de la carpe des Dombes un sujet gastronomique digne d’une table étoilée. Oui, bien sûr ! Mais encore fallait t-il le dire, le faire et la cuisiner.

Pour mener à bien ce projet, l’agence s’est associée à HE Productions (en l’occurence Jean-François Santoni à la réalisation, accompagné de Roland Sapin, de Sylvain Boisset et de Romuald Santoni) pour la production audiovisuelle (tournage, montage et création de musique originale).

Ce partenariat, entre le statut que l’Institut confère à notre démarche et la transmission des savoirs représentée par les étudiants, a permis d’aborder le sujet de l’étang d’une autre manière, de dépoussiérer l’image d’un territoire et de valoriser un produit qui méritait d’être redécouvert.

Ce fut un vrai travail d’équipe dans lequel les producteurs et les étudiants auront été particulièrement actifs et créatifs… Sous le regard bienveillant mais exigeant de leur maitre de stage Philippe Bachmann.

Les différentes étapes de la recette des étudiants de l’institut Paul Bocuse rythment le film dont les première images tournées tôt le matin après un bon café au lever du jour installent l’ambiance d’une belle partie de pêche dans l’étang de la famille de Barbentane.

Institut Paul Bocuse

Quelques idées recettes par l’institut Paul Bocuse :

  • Carpe en croûte de sel, ravioles de légumes d’ici et un bouillon crémé
  • Quenelle de carpe fraiche et fumée, émulsion oseille et écrevisse – crème de topinambour
  • Carpe poêlée en croûte de pain de mie, ragoût de salsifis et champignons – émulsion à l’ail et persil
  • Ballotine de carpe farcie aux écrevisses, sauce Nantua